André Even

Originaire de Pont-Aven, André EVEN (1918-1997), se familiarise dès  l’enfance à la peinture au gré de ses rencontres avec les artistes qui séjournent dans le village breton. Quelques années après son engagement dans l’aéronaval de Rochefort, il est mobilisé à Cherbourg, c’est en effet le début de la seconde guerre mondiale.

Après la démobilisation en 1940, il intègre différentes communautés religieuses et rencontre Monseigneur Lefèbre à Mortain, qui convaincu de son talent pour le dessin, lui « ordonne » de suivre sa vocation d’artiste. Dès lors, André Even s’inscrit à l’Ecole des Beaux-arts de Paris, intègre l’atelier de Maurice Denis et répond à des commandes de restauration de peintures murales d’églises et de cathédrales françaises détruites pendant la guerre.

Il retourne en Bretagne dans les années 1950, obtient diverses commandes religieuses dans la région, puis repart à Paris et se concentre alors sur la peinture qu’il nomme lui-même « civile » autour de thèmes paysagers : soit le paysage urbain de Paris, soit le paysage champêtre de son enfance à Pont Aven. Vingt ans après, il se fixe définitivement à Pont Aven.

Influencé par les œuvres de Cézanne, Van Gogh et du peintre Daubigny découvertes à Pont Aven, André Even peint des paysages synthétiques et épurés. Il est facile de reconnaitre ses toiles à leur orchestration géométrique. Des champs en friche, des maisons bretonnes, des parcelles cultivées, sont les composants de ses toiles rigoureusement ordonnancées grâce au nombre d’or. Son style se situe entre la peinture primitive italienne et la peinture contemporaine. Les sujets qu’il traite se déclinent avec des dominantes colorées différentes et participent à créer des expériences picturales renouvelées. Autre caractéristique de son œuvre, l’emploi d’une peinture qu’il fabrique lui-même, une savante conjugaison de pigments, de cire vierge, d’encre de chine, d’huile et de vernis. L’ensemble de son oeuvre offre un sentiment de paix et de sérénité.

« Je ne suis pas le meilleur, mais je ne ressemble à personne…. » (André Even)

Page Wikipedia de l’artiste

Association Amis du Peintre André Even

 

Born and raised in Pont Aven, André EVEN (1918-1997), familiarizes himself with the medium of painting through encountering the artists in his village. A few years after his commitment to the aeronaval in Rochefort, Even is deployed for the beginning of WWII. Following the demobilization, he joins several religious communities until Monseigneur Lefèbre from Mortain, who is genuinely amazed by his work, convinces him to pursue his artistic vocation. Thus, André Even begins his studies at the National School of Fine Arts in Paris and works along side Maurice Denis in his workshop. While in Paris, he accepts a number of commissions from cathedrals and churches destroyed due to the international conflict. By 1950, the painter returns to Brittany for a few years. There, he works on religious commissions, before going back to Paris and focusing on more profane subjects such as the urban landscape of Paris and the rural landscape of his childhood in Pont Aven. Twenty years later, he finally settles down in a little Briton village and continues to accept commissions.

Influenced by Cézanne, Van Gogh and Daubigny, André Even’s body of work is filled with synthetic landscapes. Briton houses, cultivated and uncultivated fields are components of his canvases that are strictly guided by the golden number, which brings harmony to the entire work. His style can be situated between primitive and contemporary Italian painting. The artist worked repetitively on similar subjects, while altering the hues to create a renewed pictorial experience. Another characteristic of his work is the home-made paint, which is composed of wax and pigments.

un aperçu de

Quelques Oeuvres

Adresse

17, rue du Général de Gaulle
29930 PONT-AVEN
f: +33(0) 2 98 06 43 92
m: +33 (0) 6 23 03 49 48

Horaires

Ouvert tous les jours
11h00 – 13h00
14h00 – 19h00

Suivez-nous